Rester en bonne santé pendant la période de Noël

Rester en bonne santé pendant la période de Noël

Décembre est le mois le plus festif de l’année pour de nombreux pays du monde entier. Les festivités, les vacances et la bonne nourriture abondante appartiennent au mois de décembre. Mais décembre est également le mois de l’année au cours duquel de nombreuses personnes ont tendance à faire des excès dans à peu près tous les domaines : le bon, le mauvais et les dépenses. Dans le même temps, juste après Noël, nous essayons tous de reprendre nos bonnes habitudes et de nous fixer des objectifs.

Dans cet article, nous allons essayer de mettre en évidence certains éléments auxquels il faut penser afin de réduire l’impact de ces excès sur notre santé et rendre moins contraignants les objectifs que l’on se fixe généralement au début janvier.

Quelques rappels simples peuvent faire une partie du travail :

  • Évitez les aliments ultra-transformés
  • Faites attention aux additifs et aux herbicides / pesticides.
  • Faites en sorte que ce soit agréable
  • Faites bouger votre corps

Voyons cela en détail.

Évitez les aliments ultra-transformés

La période de Noël est le symbole de la convivialité et du partage de bons repas. Les achats alimentaires sont importants dans notre culture, surtout lorsqu’il s’agit d’aliments que nous ne consommons pas habituellement pendant l’année. Pendant la période des fêtes, les magasins et les supermarchés sont devenus de véritables îlots de tentation. Il est difficile de résister à tous les ingrédients, aliments et boissons magnifiques et délicieusement exposés. De plus, nos vies si occupées et de plus en plus soumises au stress créent souvent la meilleure excuse pour nous tourner vers des repas entièrement ou partiellement préparés, sous prétexte de pouvoir passer plus de temps avec nos amis et notre famille au lieu de passer plus de temps dans la cuisine. 

Cependant, il faut se méfier des aliments ultra-transformés. 

Mais qu’est-ce qu’un aliment ultra-transformé ? 

Ce terme désigne les aliments qui ne sont pas directement offerts par Mère Nature mais qui sont produits artificiellement et qui comprennent (parfois en excès) des ingrédients tels que le sucre, le sel ou des graisses. Pour s’en rendre compte facilement, il suffit de jeter un coup d’œil aux listes d’ingrédients : plus la liste d’ingrédients est longue, plus le produit est généralement transformé. Ces aliments transformés et ultra-transformés peuvent nuire à notre santé et sont souvent cités comme l’une des principales causes de cancers, de maladies cardiovasculaires et de maladies métaboliques1

Bien qu’il soit acceptable de faire des folies une fois par an, la plupart du temps, les repas faciles à emporter font partie de notre mode de vie. 

La pandémie de Covid-19 a eu pour conséquence – en particulier lors de la première vague et de la période de confinement total – une augmentation de la cuisine familiale. D’un autre côté, la disponibilité des ingrédients ultra-transformés s’est également accrue, les fabricants proposant toute une série de mélanges de pâtisserie prêts à l’emploi, des mélanges d’édulcorants, des mélanges de sauces et autres mélanges de toutes sortes, qui sont tous des aliments ultra-transformés1. Il en résulte qu’une grande partie de la cuisine familiale peut ne pas être aussi saine que ce qu’elle pourrait paraître au premier abord et ne pas présenter les avantages pour la santé délivrés par une véritable cuisine familiale avec des ingrédients purs2

Aliments biologiques ou aliments sans pesticides ni herbicides

Une grande controverse persiste quant aux bienfaits des aliments biologiques pour la santé. Même si, par définition, les aliments biologiques ne contiennent pas de résidus de pesticides et d’herbicides, la réalité sur le terrain peut être tout autre, car certains de ces résidus peuvent encore être présents en quantités infimes dans de nombreux aliments frais. Ces substances sont potentiellement préjudiciables à notre santé et peuvent entraîner de nombreux problèmes médicaux. Si l’étiquetage des aliments biologiques peut varier d’un pays à l’autre, des réglementations strictes s’appliquent dans l’ensemble. En outre, nous avons maintenant la possibilité de manger « local ». Cela signifie que la viande ou les légumes et fruits que vous allez consommer sont produits localement, dans la même région ou le même pays que le vôtre. Acheter des aliments locaux et de saison peut contribuer à réduire le niveau d’additifs ou de pesticides utilisés et, surtout, à diminuer l’empreinte écologique (il n’est pas nécessaire de transporter des aliments de l’autre côté de la planète).

En outre, comme ces aliments locaux peuvent être utilisés directement par le consommateur, cela garantit un niveau élevé de fraîcheur et de micronutriments3.

Profiter de la saison

Mais la période des fêtes est avant tout une période de bonheur et de joie : et cela inclut la nourriture et les repas. Un repas traditionnel de Noël ou du Nouvel An est généralement apprécié de tous : la plupart d’entre nous aiment ignorer les recommandations en matière d’alimentation saine et se faire plaisir à cette période de l’année. Un peu d’indulgence pendant les fêtes de fin d’année devrait être acceptable, du moins dans certaines limites ! Il faut éviter d’exagérer en se gavant de nourriture et d’alcool sous prétexte que c’est la période des fêtes. Au contraire, le fait de déguster et de savourer lentement des repas sains et bien préparés peut avoir des effets bénéfiques sans nous faire culpabiliser et sans nous obliger à prendre des résolutions massives, bien qu’improbables, pour la nouvelle année. N’oubliez pas : l’équilibre est la clé4.

Faites bouger votre corps : intégrez des activités physiques

Profiter des repas de fêtes, c’est aussi s’asseoir à table et se prélasser pendant de longues heures. Des études montrent que rester assis plus de 10 heures par jour augmente le risque d’accident vasculaire cérébral ou de crise cardiaque5. C’est donc une bonne idée d’incorporer une marche rapide ou une activité physique légère et ludique avec les membres de la famille (ou des animaux domestiques) : c’est un moyen idéal de compenser ce « petit peu trop de tout », qu’il s’agisse de rester assis, de manger ou de boire un peu trop de vin chaud. Profiter de l’extérieur, se débarrasser des excuses du mauvais temps en s’habillant de manière appropriée et se motiver mutuellement permet de s’aérer l’esprit et de continuer à s’amuser ! Même si les personnes autour de la table ne sont pas d’accord, donnez le bon exemple, continuez à bouger et faites monter les endorphines. Vos fêtes de fin d’année n’en seront que plus joyeuses.

Idée pour une friandise légèrement pécheresse :

Billes de pâte d’amande

block of marzipan with almonds isolated on white background

Ces billes de pâte d’amande sont tout simplement délicieuses, elles peuvent être dégustées avec une tasse de café, comme un intermezzo sucré, ou pour satisfaire une envie soudaine de quelque chose de doux et délicat. Faites-les très petits, et savourez-les. Un ou deux suffisent. Ils peuvent également être cuits en biscuits au four à cuisson moyenne pendant quelques minutes (en surveillant de près car le mélange a tendance à brûler rapidement avec des températures trop élevées).

Ingrédients :

100 g d’amandes (non salées, biologiques)

Environ 1 à 2 cuillères à soupe de miel 100% pur

Broyez les amandes aussi finement que possible jusqu’à ce que le mélange commence juste à adhérer. Ajoutez le miel, une cuillère à soupe à la fois, jusqu’à ce que le mélange s’agglomère et qu’une boule puisse être formée. Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’essence d’amande pour obtenir un véritable goût de massepain. Formez de toutes petites boules semblables à des perles : ces friandises sucrées sont pleines de bonté et parfaites pour satisfaire une envie de sucré, une seule à la fois cependant….. Modération requise !

Références:

  1. https://www.bmj.com/company/newsroom/new-evidence-links-ultra-processed-foods-with-a-range-of-health-risks/
  2. https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S2589-5370%2821%2900027-4
  3. https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/nutrition-and-healthy-eating/in-depth/organic-food/art-20043880
  4. https://www.heart.org/-/media/files/healthy-living/eat-smart-month-toolkit/2018-esm-daily-tips.pdf?la=en&hash=B7191A062626520AF526F00F4B506B1CF04DA551
  5. https://www.health.harvard.edu/heart-health/too-much-sitting-linked-to-heart-attack-and-stroke-even-if-active
Related Posts